Skip to content

Pérou

La problématique

La forêt amazonienne disparait à un rythme alarmant, et 2019 a marqué un triste record avec plus de 9100 km² défrichés cette seule année. Nos projets s’inscrivent dans la lutte contre cette déforestation, et sont déployés dans la région amazonienne de San Martin au Pérou, l’une des plus concernées du pays.

Gangrenée par le narcotrafic dans les années 80, cette région rurale est en pleine ouverture et en plein développement économique, devenant une région de premier plan dans la production de riz, de cacao, de maïs, de bananes et d’huile de palme. L’abattis – brûlis* est à présent appliqué sur des surfaces de plus en plus importantes pour pratiquer des cultures de rentes ou de l’élevage bovin, selon des modèles productivistes s’appuyant sur un usage intensif d’intrants chimiques et sans aucune considération environnementale.

Notre réponse : Forestera SCA

Nos projets s’inscrivent dans le territoire du bassin-versant de la communauté Quechua d’Ishichihui et d’Agua Blanca et reposent sur une dynamique paysagère alternative à ce qui s’observe dans la région. Nous avons conçu un système agroforestier intégrant les singularités locales. Il s’agit d’associer la production de variétés de cacao fin et aromatique aux points d’ancrages de biodiversité existants, aux fonctions faunistiques et floristiques présentes dans les corridors écologiques, rivières et haies.

Le principal défi auquel nous sommes confrontés porte sur la restauration des sols et la lutte contre l’érosion, condition sine qua non à la reconstruction d’un territoire. Le premier défi, une fois les herbes envahissantes maitrisées, est de planter des espèces capables de se développer dans des conditions difficiles pour recréer une dynamique pédologique et décompacter ces sols asphyxiés. Puis peu à peu, remplacer ces espèces par d’autres plus adaptées, des espèces productives, comme le cacao, et construire une succession végétale qui mènera, à terme, à un espace agroforestier diversifié, productif, sur un sol qui retrouve progressivement une fertilité.

Notre bilan

Depuis 2017, nous avons restauré 90ha de terres déforestées, et démarrons un nouveau programme portant sur 130ha de restauration supplémentaire en 2021. Le projet est géré sur place par une équipe exclusivement péruvienne. A la 30aine d’emplois permanents déjà créés s’ajouteront une 40aine d’emplois supplémentaires d’ici fin 2021. L’équipe de direction / administrative est à large majorité féminine. Nous avons mis en place un programme de formations mensuelles permanant à destination des employés, de leur famille et des membres de la communauté. Nous accompagnons également celle-ci sur les thématiques environnementales (recyclage des déchets, compostage) et sociales (médical, discussion avec les institutions publiques).

Nos partenaires

ICT logo
logo cirad
Amazona Chocolate